top of page
  • capsurlavenir

Réforme de l'ITR : le Conseil territorial doit faire entendre ses attentes

En 2008, Yves JEGO, le Ministre de l’Outre-Mer du Président SARKOZY, a initié une réforme conduisant à la suppression progressive de l’Indemnité Temporaire de Retraite (ITR), un système de compensation accordé aux retraités fonctionnaires de l’État face à la cherté de la vie dans les outre-mer.


Après l’adoption d’un rapport d’information sur l’ITR à l’Assemblée nationale en juillet 2021, un Comité consultatif sur l’extinction de l’ITR a été créé le 15 mars 2022 pour travailler sur la mise en œuvre d’un dispositif de remplacement.


Aujourd’hui, suite à la réactivation récente de ce comité consultatif par le gouvernement, d’autres collectivités d’outre-mer concernées ont choisi d’envoyer un message à l’État concernant les attentes de leur territoire en matière d’indexation des retraites.

Cap sur l’Avenir considère qu’il est aussi essentiel pour l’Archipel d’exprimer son soutien aux travaux du Comité consultatif pour que soit mis en place au plus vite un nouveau système d’indexation juste et équitable pour compenser la disparition de l’ITR, préserver le pouvoir d’achat des retraités des fonctions publiques, et protéger le territoire des conséquences économiques et démographiques néfastes que ne manquera pas de provoquer la disparition de ce système de compensation, si aucun autre dispositif n’était mis en place.


Aussi, les conseillers territoriaux de Cap sur l’Avenir ont adressé ce jour un courrier au Président de la Collectivité Bernard Briand, lui proposant que le Conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon prenne lui aussi position sous forme de vœu, pour faire entendre ses attentes et manifester son soutien aux travaux du Comité consultatif sur l’extinction de l’ITR.




331 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page